English  |  Deutsch  |  Italiano  |  Français

Bologne, le 21 août 1770
Ma jambe va maintenant tout à fait bien. Nous sommes encore au domaine Alla Croce del Biacco qui appartient au comte Bolognetti, mais que M. le Cte Pallavicini a pris en fermage pour un certain nombre d`années. Le 30 courant aura lieu la grande fête solennelle annuelle footnote1 des membres de la Société philharmonique de Bologne, avec vêpres et grand-messe. Nous y assisterons et partirons sans doute bientôt après. Où ? - Ce n`est pas encore tout à fait décidé. Entre temps, continue à écrire à Bologne, je prendrai les dispositions nécessaires pour recevoir le courrier en temps et en heure. Si je vais à Pise, Lucques, Livourne ou Gênes, je repasserai par Florence. Je remercie M. le Dr. Agliardi pour ses vœux ; je lui fais mes compliments et espère que ce n`était qu`un bruit sans fondement et rien de grave ; car je l`ai chassé par des compresses d`eau chaude où j`avais fait infuser des fleurs de sureau.
Le peu de chaleur que nous avons eue a disparu avec une forte pluie accompagnée de tonnerre. Le 18 écoulé, je n`ai pu écrire car j`ai dû sortir avec Son Exc. la comtesse, et comme nous sommes rentrés tard le soir, les lettres de M. le feldmaréchal avaient déjà été envoyées en ville. Vous aurez appris par les journaux le malheur causé par le tremblement de terre sur l`île St-Domingue . footnote2 MM. les commerçants saisiront l`occasion d`augmenter le sucre, parce que les plantations de sucre y ont été détruites.
Nous allons très bien, Dieu soit loué, et mangeons des figues, melons et autres fruits avec grande modération. Le soir, environ 2 heures avant le dîner, nous mangeons un fruit que je n`avais vu que sur des tableaux et qui a le goût du concombre. C`est un gros fruit rond avec une écorce verte. Lorsqu`on l`ouvre et le coupe en deux, cela est très joli car le fruit est rouge pâle à l`intérieur. On nomme ce fruit anguria, footnote3 ou courges, mais ce sont de bonnes courges et non pas des courges sauvages. On les mange avec du sucre et de la cannelle. Je m`arrête car je dois encore écrire 2 lettres, à Milan et à Rome. Nous vous embrassons 1 000 fois toutes les deux et je suis ton vieux
Mozart
Nos compliments à tous nos amis et amies à la maison et à l`extérieur.

POST-SCRIPTUM DE MOZART À SA SŒUR :

Je suis moi aussi encore en vie, et même très gai. Aujourd`hui, j`ai eu envie de monter sur un âne, car c`est la coutume en Italie ; j`ai donc pensé que je devrais aussi essayer. Nous avons eu l`honneur de fréquenter un certain dominicain que les gens prennent pour un saint. Pour ma part, je ne le crois pas car il prend souvent au petit déjeuner une tasse de chocolat et là-dessus un bon verre de vin fort d`Espagne, et j`ai même eu l`honneur de déjeuner avec ce saint homme qui a bu à table beaucoup de vin, et pour finir, un grand verre plein de vin fort, et pris deux belles tranches de melon, une pêche, une poire, 5 tasses de café, une assiette pleine de petits oiseaux, deux assiettes pleines de lait au citron ; il pourrait faire cela exprès, mais je ne crois pas, car ce serait trop, et il prend aussi beaucoup de choses pour son goûter, l`après-midi. Addio, porte-toi bien, baise pour moi les mains de maman et fais mon compliment à tous ceux qui me connaissent.
Wolfgang Mozart, 1770

P.S. : Nous avons fait connaissance d`un certain dominicain allemand qui se nomme Pater Cantor, il m`a demandé de faire de sa part des compliments à M. Hagenauer, sculpteur, à Salzbourg, car il m`a dit qu`il l`avait toujours entendu en confession lorsqu`il était à Bologne.

POST-SCRIPTUM DE LEOPOLD MOZART :

M. Meuricoffre m`a demandé de vous transmettre ses compliments à toutes les deux ; il a été très aimable avec nous à Naples et continue à m`écrire.
Veuillez citer ce site web ainsi:
Eisen, Cliff et al. Comme le dit Mozart, Lettre 204 <http://letters.mozartways.com>. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.
Comme le dit Mozart. Version 1.0, publiée par HRI Online, 2011. ISBN 9780955787676.